1

Sujet : Unités de mesure

Bonjour

Nous allons faire construire et avons récupéré une doc sur différente marques d'aspiration centralisée, seulement pour comparer il faudrait que les constructeurs s'accorde sur la puissance certains exprime la dépression en KPA et d'autre en mm H2O,  pour la puissance en volume d'air c'est du DM3/s contres du mch, qui peut nous éclairer ???

Un grand merci d'avance.

2

Re : Unités de mesure

Il y a eu pas mal d'échanges sur les unités de mesure dépression etc...

Je penses que tu pourrais effectuer une recherche dans la barre de navigation en tapant "mesure" "unité" "KPA",...
Je n'ai pas souvenir d'un tableau de conversion clair, mais d'informations diffuses.

Si un technicien effectivement pouvait nous réaliser quelque chose de synthétique et de clair ce serait très utile pour tous nos visiteurs.

Visitez notre site de conseil aspirateur.
Pour acheter
-Darty.com,
-CarrefourOnline,
-IMénager

3

Re : Unités de mesure

Bonjour, les conversions d'unités on apprend ça au primaire non? smile
Bon allez voila quand meme un petit coup de pouce :

pour mémo:

b=bar
Pa=pascal
mmH2O = pression en millimetres de colonne d'eau

mch=m3/h= metres cubes par heure

Donc:

pression:

1mmH2O = 1b /10 000 = 1mb /10 = 10 Pa = 1kPa /100

1 b = 1000 mb = 100 000 Pa = 100kPa = 10 000 mmH2O

1kPa = 1000 Pa = 100 mmH2O = 10 mb = 1b /100


débit:

1m3/h = 60 m3/min = 3600 m3/s = 3.6 dm3/s = 3.6 l/s

1dm3/s = 1 l/s = 3.6 m3/h = 0.06 m3/min


NB: on peut mettre des caractères en exposant sur le forum?

si vous avez d'autres unités je les rajouterai.

4

Re : Unités de mesure

Bonjour

***********************************LES UNITES DE MESURES*************************************

LES WATTS :   Consommation d’énergie de l’appareil.( EDF)
Cette unité de mesure n’est pas un indicateur
                de puissance d’aspiration.


DEBIT D’AIR   Unité de mesure d’un aspirateur à « transporter » les poussières aspirées jusqu’à
     la cuve de la centrale.


DEPRESSION : Unité de mesure d’un aspirateur à « soulever, arracher » les poussières du
revêtement de sol  et des recoins.


EXPLICATION :

        Il est relativement facile et peu onéreux de construire une turbine qui délivre un fort débit d’air.
        (voir ventilateurs et VMC).

Il est beaucoup plus difficile et plus coûteux de construire une turbine qui délivre une forte     dépression.

Un moteur d’aspirateur réellement efficace doit procurer un débit d’air suffisant pour transporter les poussières jusqu’à la cuve mais il doit surtout délivrer une dépression importante afin « d’arracher et de soulever » les poussières du sol et des recoins de la maison.

Sinon, quel est l’intérêt de transporter jusqu’à la cuve des poussières « virtuelles » que l’on n’a pas été capable de soulever du sol ?        Réponse : AUCUN !

ce que recherche l’utilisateur, c’est une centrale qui aspire réellement !

C’est pourquoi  ------------ a délibérément choisi de privilégier avant tout la DÉPRESSION délivrée par ses groupes moteurs.



---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
------La dépression étant la capacité à arracher les poussières du sol, nous validons cette mesure comme la plus fiable.

bonne lecture a tous

Dernière modification par ASPI.DECO (29-03-2010 18:21:41)

Aspiration intégrée
Des réseaux mal montés peuvent se boucher ...
S.a.v toutes Marques , accessoires toutes marques Tél : 0659483238
Moteur , carte , flexible , prise , joint , & bien plus encore
A bientôt Joel à votre service .-:)

5

Re : Unités de mesure

Bonsoir,
Pour les air watts je suis tout a fait d'accord, mais concernant l'explication débit / dépression c'est ce que tous les vendeurs expliquent aux clients, c'est très facile à comprendre pour tout le monde mais c'est très très simpliste voire meme carrément faux.

En fait le phénomene physique qui "arrache, souleve et transporte" les particules c'est uniquement les filets d'air qui entrainent ces particules, c'est le flux d'air, la vitesse de l'air qui les emmene, il n'y a aucun notion de force ici. Plus l'air qui passe autour des particules sera rapide, mieux elles seront emportées. C'est donc uniquement la vitesse de l'air donc le débit qui détermine l'efficacité; mais le débit réel.
Et ce qui fait chuter le débit réel par rapport au débit théorique(=débit annoncé) ce sont les pertes de charge, c'est-à-dire tout ce qui freine l'air (coudes, longueurs de tuyau, flexible, filtre...). Et ce qui permet de combattre ces pertes de charge c'est justement la dépression de la turbine.

En résumé, plus la machine a de débit, plus elle sera efficace à condition que la dépression soit suffisante pour que la débit ne chute pas trop par rapport à la valeur indiquée.


Par exemple:
Dans le cas d'un réseau + flexible court (peu de pertes de charge), prenons 2 machines:

1. débit 200m3/h   dépession 2500mm H2O
2. débit 200m3/h   dépession 4000mm H2O

A l'usage on ne constatera quasiment aucune différence d'efficacité, car la vitesse de l'air sera sensiblement la meme.

voila c'est peut etre un peu moins évident à saisir que l'autre explication mais c'est bien plus proche de la réalité.

Dernière modification par vac system (30-03-2008 21:32:05)

6

Re : Unités de mesure

Comment voulez vous que l'on fasse confiance à un professionnel quant on entant cela!!

Je ne pense pas que vous ayez suivi le moindre cour de mécanique des fluides de votre vie et vous donnez des leçons!!

Je m'explique:
vous dites: "Et ce qui fait chuter le débit réel par rapport au débit théorique ce sont les pertes de charge,"

c'est totalement faux:
le débit est strictement constant (sauf fuite biensur):
chaque molécule d'air qui rentre dans le tube est bien obligé de ressortir et comme le temps s'écoule à la même vitesse aux deux bouts du tuyau, le débit est constant tout au long du tube quelques soit les pertes de charge.

C'est comme si on disait:
mon tuyau d'arrosage est enroulé bilan il y beaucoup de perte de charge donc pour chaque litre consommé sur mon compteur je n'ai plus qu'un verre (0.1l) qui coule au bout!!
Mais où dont sont passé les autres molécules d'eau???

Les pertes de charge que subit un fluide dans une canalisation sont physiquement une transformations des pressions internes de se fluide en échauffement sur les parois.
Donc à chaque frottement le fluide perd un peut de pression et échauffe le tube.

Je parle ici de perte de pression relative dans le cas de l'aspiration on perd de la dépression bien sur.
donc chaque perte de charge tend à ramener la pression vers l'équilibre (pression atmosphérique)

Donc votre raisonnement est totalement inversé.

Dernière modification par pas11 (30-03-2008 21:05:48)

7

Re : Unités de mesure

Ho du calme il y a juste une petite erreur de compréhension: quand je parle du débit "théorique" je veux dire le débit annoncé dans le catalogue (=débit maxi, c'est à dire machine non connectée au réseau car les débits annoncés en aspiration domestique ne sont jamais donnés au point de fonctionnement)
J'ai édité le précédent message pour préciser.

Sinon je suis d'accord avec ce que vous dites, bien entendu le débit est le meme tout au long de la conduite.

Rassurez vous j'ai bien eu des cours de meca flux, mais ce qui est moins évident c'est d'expliquer ce qui se passe pour que ça soit utile aux lecteurs pour choisir et/ou comprendre leur (future) installation.


edit: trouvez vous l'explication "classique" (celle qu'a présenté aspi déco) plus proche de la réalité?

Dernière modification par vac system (30-03-2008 21:44:10)